lundi 10 avril 2017

2*04*Moins fréquenter les supermarchés



Je me suis lancée un petit défi depuis le 1er janvier, celui de noter tous les achats que je fais encore au supermarché, d'en établir une liste et de voir comment je peux diminuer ces achats ou les remplacer par une autre alternative plus locale, plus économique, plus éthique, utilisant moins d'emballage et plus écologique.
Je vis en centre-ville, à 3 minutes à pied d'un supermarché Carre*our... j'avoue c'est pratique, mais j'ai aussi à 10 minutes à pied un magasin bio très bien fourni, ainsi qu'un marché le vendredi et dimanche. Je me partage donc entre ces 3 lieux pour mes courses et c'est tout. Idéalement j'aimerai ne plus faire mes courses qu'au magasin bio et au marché, et avoir le moins possible à acheter au supermarché.
Je fais mes courses à pied, je n'ai plus de caddie depuis quelques mois car je l'ai donné à une dame-biffine qui en avait bien besoin, et je fais mes courses tous les 2-3 jours environ. A savoir que je n'achète quasiment que ce dont j'ai besoin, je fuis les promos, et je n'ai quasiment aucun stock alimentaire d'avance : j'aime avoir des placards peu encombrés et un frigo presque vide !
De semaine en semaine ma fréquentation du supermarché baisse, j'en suis bien heureuse mais en notant tous mes achats que j'y fais encore, je me rends compte que la liste est encore longue (à mes yeux du moins !)
Les produits que je continue à acheter peuvent être classés en trois catégories:
La catégorie de ceux que j'achète régulièrement "les indispensables" et qu'à ce jour je ne sais pas encore pas quoi remplacer. Dans cette catégorie la question du prix se pose aussi, certains produits étant vraiment trop chers en magasin bio.
La catégorie de ceux que j'achète exceptionnellement.
La catégorie de ceux que je pourrai faire moi-même.

Et dans cette dernière catégorie je vous présente le pain de mie et le lait de riz !
Pour le lait de riz je vous en avais déjà parlé ici, mais je ne le faisais pas systématiquement. Désormais tous les deux jours, avec 
 100 gr de riz bio acheté en vrac, je prépare un litre de lait de riz pour mes préparations (brioche, gâteau et dessert) pour la somme modique de 60 centimes et sans emballage.
Deux de mes fils aiment le pain de mie et jusqu'alors j'en achetais un sachet par semaine, mais qu'il soit "bio" ne change rien au fait que c'est de l'industriel... alors voilà je m'y suis mise, d'après une recette de la talentueuse Fée Stephanie.
Que dire... c'est une tuerie ce pain, plus jamais je n'achèterai de pain de mie industriel !

jeudi 6 avril 2017

6*04*Au vert


Toujours le même bonheur simple d'être ici dans notre maison de campagne.
Il y a une bonne connexion wifi pour la grande joie de mes ados... et des orties à ramasser le long de la route pour une bonne soupe ! Oui ça j'adore car ce n'est pas le long des trottoirs parisiens que je peux en trouver !


dimanche 2 avril 2017

2*04*Dans la cour aux poubelles


Petits plaisirs du dimanche : 
Passer un chouette moment au soleil avec ma jolie belle-soeur et ma jolie nièce.
 Les raccompagner chez elles en parlant bébé, éducation et chiffons.
Trouver, dans l'emplacement à poubelle de leur copropriété des cartons remplis de vieilleries dont ces petits objets de brocante ! ! 
OUI tout ce que j'aime : Des missels anciens, une série de minis livres recouverts de tissu, un guide sur Les secrets d'une maitresse de maison datant de 1932, une jolie panière ancienne et des poignées de sacs des grands magasins parisiens ! Un appartement est vidé dans la copropriété où vivent mon frère et sa femme... Moi qui n'avais pas chiné ce week-end, je suis en joie totale !

mardi 21 mars 2017

21*03*Marché des biffins : petites trouvailles


Voilà un petit moment que je n'avais pas montré ici sur le blog quelques-unes de mes dernières trouvailles du Marché des Biffins. Je rappelle que je soutiens les biffins pour leur difficile et courageuse activité de récupération et de recyclage. Vous pouvez suivre l'actualité de ce marché sur le site de l'association Amélior. 

J'ai donc trouvé un joli plat décor aux cerises en porcelaine opaque et surtout cette sauteuse en cuivre-inox des Ets Michel Lejeune. Je l'adore, je l'utilise chaque jour, je remercie la si gentille mamie qui me l'a vendue. Je n'avais jamais cuisiné avec des ustensiles en cuivre, c'est une très belle découverte et j'ai hâte de trouver d'autres casseroles... chez les Biffins bien sûr ! 
En bonus une photo du haché végétal que j'ai préparé ce midi dans la fameuse sauteuse pour faire un gratin "parmentier" végétalien... et que mes jumeaux ont adoré ! 
(Recette avec des protéines de soja que je cuisine à la place de la viande hachée)


lundi 13 mars 2017

13*03*Encore des mouchoirs


J'en ai déjà parlé ici et ici... de notre passage aux mouchoirs lavables il y a un an (après des années à dire Ah non beurk des mouchoirs en tissu)... comme quoi !
Avec mon mari on n'imagine même plus réutiliser des mouchoirs jetables, la raison première étant tout simplement le confort et la douceur du tissu, incomparables par rapport au papier... mais cela demande une certaine organisation et surtout une certaine quantité de mouchoirs à la maison ! 
J'aime les tissus anciens pour leur qualité et finesse; j'étais donc bien contente de trouver ce week-end, à la braderie paroissiale de mon quartier, un petit lot de quatre mouchoirs anciens et brodés, en état impeccable et pour le prix d'une demi-baguette !
 De plus c'est l'initiale de notre nom de famille héhé... Ceux-là resteront et ne seront utilisés qu'à la maison, car pour l'extérieur nous préférons les blancs, quand même un peu plus discrets que ceux à rayures, à pois ou colorés ! 
J'ai fait un petit calcul amusant : en partant sur la base d'un paquet de 10 mouchoirs jetables utilisés par semaine par mon mari et moi-même, cela fait donc 20 mouchoirs par semaine, soit 80 par mois, soit depuis un an 960 mouchoirs que nous n'avons pas jetés... et je suis partie sur une petite moyenne d'un paquet par semaine seulement, n'ayant pas pris en compte les périodes de rhume :)  
Je pense donc qu'on en utilise facilement à nous deux plus de 1000 par an... vu sous cet angle c'est énorme !
J'ai eu des remarques concernant le lavage, que ce n'est pas écologique question consommation d'eau, que ce n'est pas hygiénique, que c'est cher...
Que d'idées préconçues : pour les mouchoirs blancs, je les rajoute tout simplement quand je fais une machine de blanc, à savoir que 10 mouchoirs prennent moins de place que 3 paires de chaussettes ! Ceux en couleur, partent aussi avec les machines de linge de maison ou de sport. Donc niveau consommation d'eau, je n'en utilise pas plus puisque je ne mets jamais une machine en route spécialement pour les mouchoirs, ils sont juste rajoutés à mes machines habituelles.
Question hygiène, c'est exactement la même utilisation qu'un mouchoir en papier, avec de plus un toucher mille fois plus agréable que du papier mouillé (désolée pour la sensation mais c'est vrai !)
Et question prix, on est largement en mode économies depuis un an, à savoir que j'achète désormais moitié moins de jetables en supermarché (hélas mes garçons ne veulent pas encore s'y mettre... ça viendra je ne désespère pas !), et que mon petit plaisir est de les chiner en brocante à des prix minuscules (le nombre de boites de mouchoirs joliment brodés jamais ouvertes qui se vendent sur les vide-greniers... on sent les cadeaux des grands-mères jamais utilisés)

Pour le reste, comme je le précisais au début de ce message, c'est juste une question d'organisation quand nous sommes dehors : il faut penser à en avoir une petite réserve sur soi, et en ce qui me concerne il y a une pochette intérieure dans mon sac à main dans laquelle je mets au fur et à mesure les mouchoirs utilisés... plus simple ce n'est pas possible !



jeudi 9 mars 2017

9*03*Shampoings solides


Ce matin c'était atelier shampoings solides, je les fais moi-même depuis quelques mois, en suivant ces recettes. A chaque fois je teste avec des huiles et poudres ou argiles différentes... Ici sur la photo ils viennent juste d'être démoulés, il me faut maintenant attendre deux jours avant de les utiliser. 
La couleur verte vient cette fois-ci de l'ajout de poudre de sidr, j'en ai mis un peu plus dans celui de droite, que je vais garder pour ma propre utilisation à la piscine, car l'odeur est un peu forte et spéciale... pas sûre que mes gars aimeront !
Un shampoing nous dure environ un mois pour quatre (je n'ai que mon fils aîné qui refuse de les utiliser, il est accro à son H&S !). C'est donc très économique (je n'ai pas fait le calcul exact mais le coût tourne autour d'un euro pour un shampoing-solide), et sans bouteille à jeter à la fin. Niveau efficacité, ils sont juste parfaits !


samedi 4 mars 2017

4*03*Recette des cookies végétaliens


Allez... je vous la donne ma seule et unique recette de cookies sans aucun produit d'origine animale, une vraie recette végétalienne donc ! Je dis seule et unique car plus jamais je n'essaierai une autre recette, ce sont les plus parfaits que j'ai jamais mangés, extrêmement moelleux sans être lourds ou gras comme les traditionnels au beurre.
Mes meilleurs goûteurs sont mes garçons et mon mari... et ils en sont fans.
C'est une recette de ma copine Alexa, elle aussi intolérante au blé, oeufs, laitage. Elle a galéré et fait de nombreux essais avant de trouver cette recette parfaite. 

Pour 15-18 cookies :
225 gr de farine d'épeautre (ou blé)
100 gr de sucre cassonade
1 cc de bicarbonate
80 gr de margarine végétale (à incorporer non fondue, en petits morceaux)
1 grosse cuillère à soupe de purée d'oléagineux au choix (j'utilise de la purée de sésame)
Pépites de chocolat (je mets environ 3 barres de chocolat que j'ai découpées en pépites)

Mettre tous les ingrédients dans un saladier et mélanger à la main en rajoutant entre 2 à 3 cuillères de lait végétal au choix, de façon à avoir une consistance "cookie".

Et hop au four préchauffé à 180 degrés pendant plus ou moins 20 minutes. Il faut absolument que les cookies soient encore mous en sortant du four.

Comme d'habitude je reste encore étonnée de la qualité des recettes végéta(r-l)iennes que je teste, me demandant pourquoi pendant tant d'années je ne pouvais même pas imaginer qu'un gâteau puisse se faire sans oeufs par exemple !



lundi 27 février 2017

27*02*Donner


Consommer le plus intelligemment possible et 
ne pas sur-consommer a pour effet direct, lorsque je suis face au stress ou au chagrin (ce qui est malheureusement le cas en ce moment dans mon entourage familial), que pour me sentir mieux, enfin pour avoir l'esprit plus serein et positif, je fouille dans mes tiroirs et JE DONNE ! Chacun sa méthode pour décompresser, c'est la mienne depuis 3-4 ans et je la préfère nettement à des achats compulsifs !
Donc ce matin, double joie : celle de trouver encore un objet à donner, en l'occurence la fourchette qu'on utilisait pour le poulet rôti du dimanche, et celle de se réjouir de m'en séparer puisque je suis entrée dans une démarche végétarienne.
Voilà un objet à donner avec de plus une symbolique particulière, et c'est comme un petit bout de mon stress qui disparaît pour faire place à une petite dose de sérénité et d'acceptation... belle méthode je vous dis ! 

dimanche 19 février 2017

19*02*Adresses végétariennes en Andalousie


Me voilà rentrée d'une petite semaine en Andalousie avec mon mari et mes jumeaux.
Que dire... allez-y si vous ne connaissez pas ! Même en février c'est magnifique, il faisait doux, nous avons même pu manger en terrasse chaque jour.
Malaga, Grenade, Cordoue et Séville... nous nous sommes perdus dans les ruelles, nous avons visité des splendeurs, avons eu de gros coups de coeur et qu'une envie : y retourner très vite ! 
Je ne vais pas vous poster mes photos de voyage.... mais plutôt rester dans les thématiques du blog et vous parler de quelques petits restaurants végétariens que nous avons testés et approuvés. Pour ce voyage nous séjournions uniquement dans des hôtels, donc je n'avais pas la possibilité de préparer nos repas qui, normalement, sont végétariens, sans laitage, sans oeufs et sans blé... bref difficile de trouver la perle rare question restaurant !

A Malaga il y a le restaurant Canadu, la carte est entièrement végétarienne. Plats simples, assez bons, la présentation des assiettes mériterait un peu plus d'attention. A noter les spaghettis au haché végétal que mes gars ont aimé.

A Grenade notre coup de coeur fut le restaurant végan Hicuri : certains plats proposés sont même avec option de fromage végétal. Pour la première fois mon mari et mes garçons ont tenté des hamburgers 100% végétaliens, avec bacon et fromage végétal... ils étaient bluffés ! Et ont adoré ! 

A Cordoue nous avons testé le restaurant Amaltea, qui propose une carte "normale" avec viande, poisson et une carte totalement végétarienne-végétalienne, avec choix ou non de fromage à rajouter suivant les plats. L'ambiance du restaurant est géniale et reposante après une journée de visites. Les plats étaient assez sophistiqués, avec beaucoup de saveurs, et les prix plus conséquents... Je recommande mais pas spécialement pour deux ados affamés !

A Séville, nous n'avons pas essayé de restaurants dits végétariens, mais on a toujours trouvé des plats ou tapas qui nous convenaient dans les cartes. En moyenne sur une carte qui propose une quinzaine de tapas il y en a toujours au moins quatre végétariens.
Nos quelques coups de coeur : 
Le bar à Tapas Sal Gorda, avec entre autres comme tapas une soupe de sésame et un gaspacho tomate-fraise (oui je sais pas du tout de saison)... trop bons !
Le restaurant Gusto, en pleine zone touristique, mais qui propose plusieurs plats végétariens délicieux avec un coup de coeur pour les boulettes de légumes fondantes !
Le restaurant Mari Antonieta, avec aussi quatre propositions de tapas végétariens excellents.

Voilà... j'espère que si vous avez l'occasion d'aller visiter ces villes, mes adresses vous serviront !


mardi 7 février 2017

7*02*Nouvelle étape : le cake vaisselle



Comme d'habitude, il m'aura fallu attendre plusieurs mois avant de me lancer dans la recette du cake vaisselle, et comme ce fut le cas par exemple pour les savons, mouchoirs lavables, pâtes fraiches maison... je me pose la question : pourquoi avoir attendu si longtemps avant de tenter ? 
Le cake vaisselle a révolutionné mon évier : hyper simple à faire, économique, fini les bouteilles de liquide vaisselle à renouveler constamment... ça dure longtemps, ça lave ça dégraisse ça fait briller et bonus ça mousse ! L'utilisation est très simple : il suffit juste de frotter la pâte avec une brosse ou éponge mouillée.
Pour vous donner une idée, la quantité ici dans mon bol va me durer environ 4 mois pour un coût de 3-4 euros. En décembre j'avais fait un premier essai avec moitié moins de quantité (j'avais encore quelques petits doutes) et il a duré deux mois.

La recette pour un bol :
180 gr de tensio actif SCI (beaucoup de recettes utilisent du SCS, un autre tensio actif, mais comme j'ai un gros pot de SCI j'ai essayé avec celui-ci et le résultat est top)
40 grammes de vinaigre maison aux agrumes  (tout simplement du vinaigre blanc dans lequel je fais macérer mes épluchures d'agrumes)
30 gouttes d'huiles essentielles (j'ai mis cette fois-ci un mélange de tea tree, menthe et eucalyptus), c'est facultatif, l'odeur reste dicrète.

Mettre au bain marie le SCI et vinaigre, mélanger et au bout d'un moment ça va former comme une pâte très compacte, je rajoute les HE et hop dans un contenant. Le cake va durcir comme un savon, il est utilisable 2-3 heures après.

 Attention : comme pour toute manipulation, je mets des gants et comme le SCI peut être irritant en chauffant, j'aère ma cuisine et je mets un foulard ou masque pendant l'opération. 

Pour en savoir plus sur le SCI, voici un lien complet sur le blog Les Litsées Citronnées.

jeudi 2 février 2017

2*02*Sourire


Ce qui me fait sourire chaque matin... mon almanach du facteur 2017 !
Un des nombreux effets positifs d'être devenue végétarienne : j'ai pour la première fois de ma vie accueilli mon facteur (fort sympathique au demeurant) et ses calendriers de la nouvelle année avec joie puisqu'il proposait le spécial "animaux de la ferme" !
Et pour la première fois aussi je n'ai donc pas caché jeté dans la foulée l'almanach... parce que les thèmes des années précédentes genre Supers Héros, Chateaux de la Loire ou Chatons mignons... on est bien d'accord mais bof-bof !

(Pour la photo je l'ai accroché sur un mur, mais en réalité il est scotché sur la porte intérieure de mon placard à nourriture)

jeudi 26 janvier 2017

26*01*Vrac


Du jaune... dans cette petite série d'assiettes trouvée le week-end dernier au marché des Biffins à Montreuil. Pas tellement mon style habituel mais elles me donnent le sourire !
Je rappelle que je soutiens la difficile activité des biffins, n'hésitez pas chaque mois à vous rendre à leur marché mensuel métro Croix de Chavaux. 
Et puis je continue mes savons saponifiés à froid, avec ces derniers dans lesquels j'ai utilisé de l'huile de son de riz... à voir le résultat dans un mois. J'aime cette jolie couleur jaune aussi...
 Après plusieurs séances de saponification, je me rends compte que pour le moment je préfère faire des savons sans colorants ajoutés, d'aspect le plus simple possible voire un peu "brut", et en utilisant uniquement des huiles essentielles comme parfum. Maintenant je fournis en savons ma maman, ma belle-soeur et ma voisine ! 
Consommons autrement : achetons d'occasion aux biffins et vive le "fait maison" !


vendredi 20 janvier 2017

20*01*Petites histoires de vaisselle


Lors de mes Minsgame, j'avais fait un gros tri dans ma vaisselle : je m'étais séparée des doublons, des pièces que je n'aimais plus, de celles que je n'utilisais pas ou trop rarement... Et cette petite théière au couvercle dépareillé ainsi que ce pot tout cassé avaient tout pour partir en dons, où même à la poubelle.
Mais je les adore ! La théière m'a été offerte à la naissance de mes jumeaux, il y a donc 16 ans, par une amie que malheureusement j'ai totalement perdue de vue. On s'était fait un thé avec les bébés endormis près de nous, j'ai un très très joli souvenir de ce moment précis et de cette amie. La théière m'a suivie ensuite dans mes déménagements, le couvercle a été cassé et je l'ai remplacé par celui-ci... trouvé dans la rue un jour d'encombrants ! Le style est hétéroclite mais l'ensemble continue à me plaire et cette théière est juste parfaite niveau contenance et ne goutte pas quand on verse le thé... chose assez rare et appréciable !
Quand au pot tout cassé, il a été réalisé par l'arrière grand-père de mon fils aîné, qui faisait de très belles poteries. Je l'ai récupéré il y a 24 ans. Depuis il est tombé, plusieurs fois sûrement, le couvercle a été recollé et les éclats sont restés, c'est mon pot à sucre, je ne me vois pas en changer un jour... 
J'avais d'autres théières et pots en meilleur état que j'aurais pu garder à la place... mais non mon choix s'est fait sur ceux-là.
Me débarasser du superflu m'a permis de ne garder que des objets utiles, mais aussi de sélectionner les objets qui ont un réel sens dans ma vie et me rendent heureuse à chaque utilisation. 

lundi 16 janvier 2017

16*01*Plaisirs sucrés

Goûters délicieusement régressifs à venir :
J'ai tenté à l'arrache une recette de gelée de pommes avec mon tas d'épluchures suite à la préparation d'un crumble (avec le froid je pense "gâteaux" du matin au soir)
Les pommes venaient du jardin d'amis, et j'ai passé les épluchures à l'extracteur cette merveille, j'ai obtenu un jus assez épais, j'ai rajouté la moitié du poids en sucre et deux pincées d'agar-agar, je voulais être bien sûre de la consistance finale; puis 25 minutes sur le feu et... un pot de gelée !
En accompagnement quelques brioches végétaliennes avec ma recette fétiche issue du blog de La Fée Stéphanie... (par rapport à sa recette initiale je remplace la fécule par de la farine de lupin pour une belle couleur jaune, et j'utilise de la farine d'épeautre).

mardi 10 janvier 2017

10*01*Le choix des gants de boxe

Vehement

Mes trois garçons, depuis des années, ont appris à vivre avec les habitudes "écolos" de leur mère : s'équiper et se meubler le plus possible en brocante, la consommation parallèle, la chasse aux additifs, la chasse aux pesticides, le Minsgame, la lessive maison, les cotons, sopalins, mouchoirs lavables, le presque tout-fait-maison pour la nourriture, l'hygiène minimaliste avec les shampoings solides, les savons faits maison, les huiles hydratantes, les dons, la récupération, les achats de seconde main,... ils comprennent et sont sensibilisés à beaucoup d'enjeux environnementaux, ils ont déjà très conscience de la sur-consommation et de ses effets négatifs... même si à leur âge rien n'est vraiment appliqué en dehors du cercle familial, mais ils savent tout ça c'est déjà bien !
Depuis quelques mois ils sont témoins et participent à notre réflexion sur le végétar(l)isme, leurs repas sont d'ailleurs totalement végétariens à la maison, ils ont visionné des documentaires comme Earthlings, Avant le déluge, Cowspiracy (prévu cette semaine)... d'ailleurs je suis fière d'eux car à bientôt 16 et 20 ans ils acceptent sans broncher tous mes repas et comprennent notre démarche... mes fils ces trésors !
Bref à Noël, pour un de mes jumeaux passionné de boxe, quoi de mieux que lui offrir ces gants de boxe Vehement. C'est une start-up de Berlin de vente d'articles de sports de combat, et ces gants sont en Battleskin™ - un cuir artificiel durable, fabriqués en Allemagne, la marque est reconnue par la Vegan Society et une partie des bénéfices de vente est reversée à une association de défense des loups (Wolf Conservation Center)... alors c'était son cadeau surprise, toute l'histoire autour de ces gants l'a intéressé (le fondateur de la marque est un designer-boxeur végan) et il les adore ses gants "vegans" comme il les appelle, parait-il qu'ils sont hyper agréables à utiliser ! 

dimanche 8 janvier 2017

8*01*Quelques savons

Ma nouvelle passion : la saponification à froid et tous les lundis, pour bien commencer la semaine, je tente une nouvelle recette !
A Noël j'ai reçu de beaux moules et tampons : voici la première fournée à la lavande !


J'ai offert des savons parfumés à l'huile essentielle de petitgrain... packaging de dernière minute mais dans l'esprit "fait maison" !

Et puis avant les fêtes j'avais tenté une série un peu plus masculine avec un marbrage au charbon, et huiles essentielles eucalyptus-menthe... à suivre ils sont encore en cure.
Quand aux savons au chocolat, dont j'avais parlé ici, et bien le résultat est mitigé : ils sont très doux et agréables sur la peau, sur ce point pas de souci; l'odeur du chocolat est  perceptible mais le problème est qu'ils laissent des traces marron sur tous les supports (qui partent au simple rinçage rassurez-vous !) et ça nous dérange un peu. Je n'en referai pas même si l'idée était appétissante. 



mercredi 4 janvier 2017

4*01*Le choix de la parka


En règle générale je ne suis pas une dingue de vêtements, le shopping addictif de fringues ce n'est pas du tout mon truc... bien avant même de me pencher sur les questions de désencombrement et de minimalisme ! Et plus les années passent et plus ma garde-robe diminue car je ne garde que les vêtements que j'aime et que je porte régulièrement (effet direct du Minsgame : on ne s'encombre plus !)
Depuis mes 15-20 ans j'aime chiner mes vêtements et je fréquente le plus possible les friperies, les dépôts-vente et les vide-greniers. Je n'achète donc que lorsque je trouve le vêtement qui me plaît et à ma taille, ça limite automatiquement la quantité. (Je ne parle pas de tout ce qui est lingerie, chaussettes, maillots de bain, vêtements de nuit que j'achète neuf par contre). Et si j'ai vraiment besoin d'un vêtement que je sais pouvoir garder longtemps alors je peux mettre le prix et l'acheter neuf. 
De plus je suis très fidèle, si un habit me plaît et que la qualité est top je peux le mettre plusieurs années de suite. C'est le cas des manteaux d'hiver. Depuis 8-10 ans je n'ai que deux manteaux, un que je mets pour la demi-saison ou début d'hiver, et une doudoune-parka chaude pour les grands froids.
Le style est assez classique, la qualité est au rendez-vous alors je ne m'en lasse pas depuis toutes ces années !
Mais depuis quelques mois je cogite et me renseigne beaucoup sur le côté éthique des vêtements... et voilà qu'un côté de la fermeture éclair de ma doudoune se déchire, c'est un signe : il est temps de changer de parka ! (hélàs elle est non réparable)
Mon choix a été assez rapide... j'ai eu un GROS coup de coeur pour cette parka Hoodlamb.
Hoodlamb est une marque dont la fabrication des vêtements est la plus équitable possible, qui utilise le chanvre (plante qui ne nécessite pas de pesticides pour pousser), du coton organique et des matières recyclées. C'est aussi la marque qui fabrique une partie des vêtements de l'association Sea Shepherd. N'hésitez pas à faire un tour sur leur site, tout est bien expliqué.
Bien sûr le prix est en conséquence, mais coup de chance cette marque est distribuée en France depuis cet automne et cinq jours avant Noël, la parka que je voulais dans ma taille et ma couleur, était en promotion sur Zalan*o ! C'était donc mon cadeau... offert en partie par mon homme, et je ne regrette pas du tout cet investissement, je sais que je vais la porter au minimum 10 hivers de suite, voire toute ma vie (non je ne suis pas une femme excessive !)... elle est tellement chaude et confortable, entièrement doublée en fausse fourrure, c'est un bonheur !



lundi 2 janvier 2017

2*01*Trinquons !


Trinquons à une nouvelle année faite le plus possible de petits et grands bonheurs pour tous !
Je commence avec ce jus à l'extracteur carotte-betterave-pomme-clémentine !
De 2016, si je ne retiens qu'un évènement marquant et positif, ce sera mon passage au végétarisme qui au quotidien me procure joie et enthousiasme... alors ça me suffit pour continuer en 2017 !

Belle année à vous !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...